Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Idées et trucs | Annonces | Cadeaux


Espace au Quotidien - Archives


CENTRE ROMAIN GARY

Atelier de Philosophie
Y-A-T'IL UNE PHILOSOPHIE FRANÇAISE ?

Au programme :
- 16 janvier 2012 : Le point de départ rationaliste de Descartes : Peut-on penser par soi-même ?
- 30 janvier 2012 : Rousseau et le XVIIIe siècle révolutionnaire : comment penser le droit ?
- 13 février 2012 : Bergson au tournant du XXe siècle : Peut-on penser le temps ?
- 27 février 2012 : L'existentialisme de Jean-Paul Sartre : comment penser l'existence ?
- 05 mars 2012 : Derrida : texte philosophique ou text
e littéraire ?
- 12 mars 2012 : Lyotard : comment résister au système ?
Centre Culturel Français Romain Gary

Retour haut de la page

CRFJ - CENTRE DE RECHERCHE FRANÇAIS À JÉRUSALEM

SÉMINAIRE DE JÉRUSALEM
20-21 Février 2012
Psychanalyse et Humanités
au Centre de recherche français de Jérusalem
3, rue Shimshon, Baka, Jérusalem
Tél : 00 972 2 565 81 11

Journée du 20 février
Psychanalyse et Humanités

9h00-13h00:
Accueil et ouverture du séminaire, O. TOURNY
C. HOFFMANN : Ouverture : Plus de lumières !
M. KOHN : Franz Rosenzweig, l'oeil et l'oreille, une écoute commune.
A. MICHELS : Lacan et Levinas, la question de l'universel.
J. BIRMAN : La tradition juive dans la psychanalyse.
G. RABINOVITCH : Vers une philosophie clinique.

13h00-14h00 :
Pause déjeuner

14h00-18h00 :
S. DE MIJOLLA-MELLOR : La psychanalyse en interaction avec les humanités.
J. J. RASSIAL : Les paradoxes de l'humanisme, ce que le 16ème siècle nous enseigne sur l'actuel.
V. CHETRIT-VATINE : L'anxiété comme éveil éthique de l'analyste.
F. VILLA & EVA WEIL : La mémoire n'est pas un but, mais le chemin.
MUSTAPHA ABOUSWAI : Philosophie de l'Islam et humanisation.

Journée du 21 février
Adolescents, médiation et société

9h00-13h00 :
E. R. ANTOINE : L'interdisciplinarité, un itinéraire de recherche, le choix d'une posture.
J. J. MOSCOVITZ : Sujet-collectif, intime-politique, culturel-humanité parlante, quelles nouvelles du front ?
PATRICK LANDMAN : Sujet et subjectivation.
H. COHEN SOLAL : Médiation et gouvernance.
EYAD HALLAQ : Adolescents et société palestinienne.

13h00-14h00 :
Pause déjeuner

La psychothérapie institutionnelle est-elle un humanisme ?

14h00-16h00
Z. WALDEN : Responsabilisation et Humanisation.
DOMINIQUE RIVIDI : Setting et transfert sur le lieu.
DOMINIQUE TORRES-GOBERT : Processus d'adolescence.

16h30-17h30 :
Épilogue, DENIS CHERBIT : Le printemps de Tel Aviv.

Pour vous inscrire :
Solène Oharo solene.hoareau@gmail.com Tel : 0547229037
Pour plus d'informations : Haguit Greilsammer hagitji@gmail.com

CONFÉRENCE
Mercredi 1er février 2012, à 19h

Florence Heymann
Anthropologue, chercheur au CRFJ (CNRS)
et
Alexandra Laignel-Lavastine
Philosophe et historienne, chercheur associée à l'ISP (CNRS)
Avec la participation de
M. Olivier Rubinstein,
Conseiller culturel et de coopération scientifique près l'Ambassade de France, directeur de l'Institut culturel français de Tel-Aviv et éditeur du Livre noir de Matatias Carp.

La destruction des Juifs de Roumanie :
deux livres-événement sur une Shoah oubliée

L'horreur oubliée : la Shoah Roumaine, sous la direction d'Alexandra Laignel-Lavastine et de Florence Heymann, Revue d'histoire de la Shoah, n° 194, janvier-juin 2011, 708 pages (ouvrage collectif).
Cartea Neagra. Le Livre noir de la destruction des Juifs de Roumanie, 1940-1944, de Matatias Carp ; traduit du roumain, annoté et présenté par Alexandra Laignel-Lavastine, Paris, Denoël, 2009, 701 pages (initialement publié en 1946).

Deux ouvrages majeurs ont récemment levé le voile sur l'horreur d'un chapitre encore trop ignoré de l'histoire de la Shoah. Alors que les discours officiels roumains osaient affirmer, jusqu'à une date récente, que la Shoah n'aurait pas eu lieu en Roumanie, laquelle aurait soi-disant protégé ses Juifs, une poignée de témoins courageux et de chercheurs opiniâtres ont révélé depuis peu, documents à l'appui, à quel point le régime fasciste roumain, à l'époque le principal allié du Reich à l'Est de l'Europe, porte l'entière responsabilité de la conception et de la mise en œuvre de ces tueries.
Des assassinats d'une sauvagerie inouïe, qui se soldèrent par près d'un demi-million de victimes. Une mise en œuvre il est vrai atypique, caractérisée par la diversité longtemps insoupçonnée des méthodes de tuerie : marches de la mort, exterminations par le froid et la faim, Juifs brûlés vifs par milliers dans des hangars, enfants jetés vivants dans des puits, abattage et vente des déportés aux paysans les plus offrants, noyades et fusillades massives, etc.

Restés largement méconnus des décennies durant, les massacres perpétrés par les troupes roumaines furent parmi les plus massifs de la Seconde Guerre mondiale, des pogroms de Bucarest (janvier 1941) et de Iasi (juin 1941) aux massacres de Bessarabie et de Bucovine (été 1941), pour ne rien dire des déportations meurtrières en Transnistrie, un territoire (aujourd'hui ukrainien) que le maréchal Antonescu considérait comme son "dépotoir ethnique". Comme l'écrit Raul Hilberg, "aucun pays, Allemagne exceptée, ne participa aussi massivement au massacre des Juifs".

Entre histoire et mémoire, cette conférence évoquera aussi la place de ces événements dans la Roumanie post-communiste, un pays qui peine encore à affronter son passé.

Florence Heymann, anthropologue et historienne, est chargée de recherche au CNRS (CRFJ). Elle a travaillé sur les identités multiples des originaires juifs de Bucovine et de Czernowitz et sur la Shoah en Roumanie. Ses recherches actuelles portent sur les multiples processus de recompositions identitaires et religieuses dans la société israélienne contemporaine. Sur Czernowitz et la Bucovine, elle a notamment publié Le Crépuscule des lieux (Paris, Stock, "Un ordre d'idées" ; Prix Wizo 2004).

Alexandra Laignel-Lavastine, philosophe et historienne, est spécialiste de l'histoire de l'Europe de l'Est au XXe siècle et chercheur associée à l'Institut des sciences sociales du politique (ISP-CNRS). Parmi ses ouvrages, traduits dans plusieurs langues, mentionnons : Cioran, Eliade, Ionesco : l'Oubli du fascisme (PUF, 2002) et Esprits d'Europe : autour de Czeslaw Milosz, Jan Patocka et István Bibó (Calmann-Lévy, 2005 ; Folio Gallimard, 2010 ; Prix européen de l'Essai Charles Veillon).

Quelques extraits de presse autour du Livre noir de Matatias Carp :
- "L'ouvrage de Carp est saisissant. Par son objectivité, sa sobriété, il a une force implacable, rehaussée par le travail admirable d'Alexandra Laignel-Lavastine",
Serge Moscovici, "Juifs roumains de sang et de larmes", L'Express.

- "Les tueries faites par les gendarmes roumains étaient aussi systématiques que celles des nazis […] Les survivants seront déportés en d'interminables marches de la mort vers les terribles camps de Transnistrie, région d'Ukraine devenue "la poubelle ethnique" de la Roumanie. Ce sont tous ces aspects de cette shoah oubliée que fait ressurgir Cartea Neagra",
Marc Sémo, "L'horreur est roumaine", Libération.

- "On croyait avoir tout lu sur la Shoah, mais cette partie-là dépasse l'entendement",
F.-G. Lorrain, "La Shoah oubliée", Le Point.

- "Cartea Neagra s'impose comme le grand livre sur cette Shoah oubliée",
Laurent Lemire, "La destruction des Juifs de Roumanie", Le Nouvel Observateur.

- "Ce livre est un ouvrage exceptionnel. Et ce pour deux raisons, qui tiennent aux conditions dramatiques dans lesquelles il fut composé et aux faits proprement ahurissants qu'il décrit".
Thomas Wieder, "La Shoah sans Allemands", Le Monde.

- "La version presque intégrale du Livre noir qui paraît en français chez Denoël tient d'une incroyable exhumation éditoriale. Alexandra Laignel-Lavastine s'est livrée à un travail d'édition titanesque en tenant compte des avancées des études historiques",
Antoine Perraud, "Le Livre essentiel sur la Shoah roumaine", Médiapart.

http://www.crfj.org/

Retour haut de la page

VICE-VERSA
le 13/02 à partir de 19h
une animation de quartier organisée en coopération avec la Mairie de Jérusalem
Au programme à la librairie Vice-Versa,
Chansons et lectures
Alain chantera en s'accompagnant de sa guitare et Yaniv, jeune comédien, nous lira des textes en français et en hébreu.

le 15/02 à 16h30
à la librairie Vice-Versa,
L'Atelier-Contes avec YANIV
une heure de conte pour les petits de 3 à 7 ans
(il revient le 29/02)

le 19/02 à 18h30
Rencontre-Dédicace
à la librairie Vice-Versa, avec les auteurs de la revue Continuum n°8, la revue des écrivains israéliens de langue française
"Cinquante ans après le procés"
avec Marlène Braester, Lilianne Limonchick, Esther Orner et Rachel Samoul.

le 24/02 à 11h
à la librairie Vice-versa,
Laure et sa guitare
pour une heure de chanson française


LE CHOIX DES LIBRAIRES
"Les Lumières de Rachi"
C'est une série d'étude de la Bible, dirigée par le Rav Botschko qui ouvre les portes de l'étude pour tous.
Rachi, un des plus grands commentateurs de la Bible, 1040-1105, éclaire le chemin de l'étude des textes et le Rav Shaul-David Botschko nous aide à débroussailler la voie quand la lecture se fait sombre, ou difficile.
Un instrument indispensable à qui veut faire la lumière. "Béréchit" "Lekh Lekha" "Ki Tetsé" "Bo" "Choftim" "Yithro". D'abord éclaircissement puis le temps du questionnement, avec toujours, cette lumière à deux mèches, celle d'hier et de Rachi et celle d'aujourd'hui du Rav Botschko.

"La pâle lumière des ténèbres" de Erik L'homme aux éditions Gallimard Jeunesse
La lumière c'est pour tous et les livres aussi, celui-ci est destiné aux ados.
Un adolescent de 15 ans, bien dans sa peau, avec un talent particulier pour la magie. Recruté par l'Association, il use de son talent, via les éléments naturels et le langage elfique. On ne peut pas dire que Jasper réfléchisse énormément.
Il agit sur l'impulsion du moment, ce qui provoque quelques désagréments : courses poursuites, invocations d'urgences...

"A la vitesse de la lumière" de Javier Cercas , le Livre de poche
Au coeur du cyclone, la guerre du Vietnam et le destin brisé de la jeunesse dorée américaine.
Rodney, étudiant pacifiste soudainement happé par le vertigineux pouvoir de donner la mort, est rentré de l'enfer. Son frère, le fils préféré du père, patriote convaincu, est mort au front....

"Les trois lumières" de Claire Keegan aux éditions Sabine Wespieser
Débordés par l'arrivée d'un nouveau-né, des parents con­fient pour quelques mois une de leurs filles à ses oncle et tante, les Kinsella. La gamine désorientée découvre les joies minuscules du confort et de l'affection.
Auprès des Kinsella, la jeune narratrice grandit, s'épanouit, mais comprend par quelques détails intrigants qu'il s'est passé quelque chose, autrefois, brisant la vie de ces deux personnes trop lisses. La description d'un geste tendre ou d'une promenade au bord de l'océan, l'achat d'un nouveau vêtement ou d'une poignée de bonbons sont autant de pistes suggérées : la perte d'un enfant, le désir de maternité avec, en permanence, une chape de silence qui empêche de nommer les sentiments mais permet d'enfouir les secrets. Née en 1968, Claire Keegan est une nouvelle venue de la littérature irlandaise.

Et puis aussi "Lumières pour l'avenir" d'Alexandre Safran, chez Albin Michel, réflexions sur le temps et sur l'éternité.
Et encore "Tout est illuminé" chez Seuil Points de Jonathan Safran Foer

LES NOUVEAUTÉS
- Martinez C. - Du domaine des murmures - Gallimard
- Madame Princesse - Ma boîte à bijoux - Hachette
- Pessis J. - Le petit roman du chocolat - Du Rocher
- Abbott M. - Absente - Le Livre de Poche
- Enzensberger H.M - Hammerstein ou l'intransigeance - Gallimard Folio
- Collectif - Les juifs dans l'histoire - Champ Vallon
- Coffret Nos délicieuses tartes - Solar
- Quiz sciences & nature - Milan
Vice-Versa

Retour haut de la page

VICE-VERSA
Le Vendredi 20 Janvier de 11h à 12h
Une heure de chansons françaises avec Laure
(elle était prévue le 13....mais il y a eu un petit changement)

Vendredi 27 janvier à 11h
A l'occasion de la Journée internationale de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité
Rencontre-dédicace avec Uri Orlev
pour ses "Poèmes écrits à Bergen-Belsen en 1944, en sa treizième année"
Uri Orlev sera accompagné de Sabine Huynh sa traductrice.

"Depuis son arrivée en terre d'Israël en septembre 1945, Jerzy Henryk Orlowski a conservé précieusement pendant plus de soixante ans un petit carnet de poche à couverture rouge sur lequel, à 13 ans, il avait recopié quinze poèmes écrits au camp de Bergen-Belsen où il fut déporté avec sa tante et son jeune frère au cours de l'année 1944.
Quinze poèmes qui témoignent de cette vitalité opiniâtre de l'enfant confronté à la barbarie, et de la place unique de la poésie dans le dialogue secret qu'il entretient avec lui-même.
Devenu Uri Orlev, auteur de livres pour la jeunesse traduits dans le monde entier, il a souhaité rendre publics ces balbutiements d'écrivain, par une sorte de fidélité absolue à l'enfant qu'il était et à son destin, dédiant ainsi toute son oeuvre littéraire d'adulte à cette génération d'enfants qui connurent la Shoah, à ceux qui y périrent."

Le lundi 16 Janvier à 18h30
Rencontre-Dédicace avec Simon Epstein
autour de son dernier livre "1930: une année dans l'histoire du peuple juif"
Simon Epstein nous montre un peuple juif informé, solidaire et combatif qui ne ressemble en rien à ce que l'on a coutume de penser ou d'écrire
à son sujet. Les Juifs de 1930 ne sont ni aveugles ni inconscients face aux menaces qui s'annoncent. Ils sont au contraire vigilants et mobilisés.
C'est vrai pour les Juifs de tous les pays, c'est vrai, tout particulièrement, pour les Juifs allemand.s

Le lundi 16 Janvier à 16h30
Première rencontre de l'Atelier Contes de Yaniv pour les enfants de 4 à 7 ans
L'atelier contes aura lieu ensuite tous les quinze jours, la deuxième rencontre donc le 30 janvier....
Yaniv est celui qui a fait le guignol le 19 décembre et c'était vraiment super....pour ceux qui n'y étaient pas, vous trouverez un échantillon sur le site.

PAF 20 SH Inscription à la librairie
Tél: 02/6244412
Vice-Versa

Retour haut de la page

LA MAISON DE TICHO Beth-Ticho
CONCERTICHO
Mercredi 11.01.2012 à 20h00
Classic Jazz
Oeuvres de Gershwin, Ellington Garner et Stanislav Kunin Saxophone - Alto Emil Kunin - Violon Grégoire Sosnitzki - Guitare

Beth-Ticho

Retour haut de la page

CRFJ - CENTRE DE RECHERCHE FRANÇAIS À JÉRUSALEM

CONFÉRENCE
Elisha Russ-Fishbane
Post-doctorant, université de Princeton
Entre Moise et Mahomet : l'idéal prophétique dans la mystique juive et la mystique musulmane
mercredi 18 janvier 2012, à 19h
La religion de Moïse et celle de Mahomet sont fondées toutes deux sur la révélation prophétique, mais l'une et l'autre, avec le temps, ont abandonné la prophétie comme relique d'une époque révolue. Cette conférence examinera les efforts parallèles des mystiques juifs et musulmans au moyen âge de ressusciter la prophétie comme un idéal spirituel en leur temps.
Elisha Russ-Fishbane est historien de la culture juive au sein du monde islamique médiéval. Pour l'heure, il enseigne à l'université de Princeton en qualité de post-doctorant.
Il vient d'être nommé Professeur des religions à l'université de Wesleyan, poste qu'il occupera à compter de la rentrée universitaire prochaine.
Elisha a obtenu son doctorat au Département des langues et civilisations orientales à l'université Harvard. Sa thèse, intitulée "Entre la politique et la piété : Abraham Maïmonide et son temps" (juillet 2009) dresse un portrait historique de la société et spiritualité juive d'Égypte médiévale.
Ce travail a reçu le Prix John Templeton de l'Université de Heidelberg. Elisha fait des recherches sur les intersections socio-économiques, religieuses et intellectuelles entre le judaïsme et l'islam au Moyen Âge. Ses recherches actuelles portent sur l'histoire du mouvement judéo-soufi de l'Égypte médiévale et, à propos de sa conférence ce soir, sur la quête d'illumination prophétique dans le judaïsme et l'islam.

http://www.crfj.org/

Retour haut de la page

Archives 2008  2009   2010  2011
[Page d'Accueil]
[Retour à la page précédente]